Prier La Vie Le Monde des Religions Le Monde Télérama Le Monde diplomatique Le Huffington Post Courrier international
  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami
  • Partager
  • Classer

Chronique art

Deux personnes dansent dans un bois

La présence de la nature domine la scène. Au premier plan une clairière traversée par des chemins et bordée d’arbustes, ensuite les arbres du bois forment écran mais laissent deviner au fond, un petit lac de forme ovale, que bordent quelques habitations. Ce paysage vu en plongée est marqué par de fortes oppositions. Celle entre le bleu et l’orangé, celle entre la lumière qui illumine le haut des arbres et son absence partout ailleurs, quant à la verticalité des deux personnes et des arbres, elle est rompue par un étrange chemin de pierres, qui peut faire penser à un serpent avec ses grosses écailles.

Au centre les deux personnes se ressemblent, aucune indication sur leur sexe n’est donnée, seule la longueur du vêtement et la couleur des cheveux les différentient un peu. Ils se tiennent par les mains, ils les lèvent et dansent, ou plutôt ils forment une ronde, mouvement qui est en harmonie avec le cercle délimité à leurs pieds par quelques végétaux.

La mise en scène est très éloignée du texte du livre de la Genèse, chapitre 32, qui relate la rencontre près d’un gué, de Jacob et d’ « Un homme [qui] se roula avec lui dans la poussière jusqu’au lever de l’aurore…Il lui dit : « Laisse-moi car l’aurore s’est levée. » – « Je ne te laisserai pas, répondit [Jacob], que tu ne m’aies béni. » Il lui dit : « Quel est ton nom ? » – « Jacob », répondit-il. Il reprit : « On ne t’appellera plus Jacob, mais Israël, car tu as lutté avec Dieu et avec les hommes et tu l’as emporté. » Jacob lui demanda : « De grâce, indique-moi ton nom. » – « Et pourquoi, dit-il, me demandes-tu mon nom ? » Là même, il le bénit. »

Cette rencontre, représentée généralement comme une lutte entre Jacob et le messager de Dieu, homme ou ange, se termine par la bénédiction de Dieu, et c’est cette réalité que le peintre a mise en valeur. La bénédiction est un échange, Dieu bénit Jacob et Jacob bénit Dieu, d’où leur ressemblance par le bleu céleste dont l’ange et l’homme sont tous deux vêtus, d’où leur ronde pour marquer la plénitude de leur relation… La lutte est terminée et le ciel s’illumine, un nouveau jour se lève pour Jacob qui porte un nouveau nom, il peut passer le gué qui le mène vers le camp de son frère Esaü, son frère jumeau qu’il a précédemment trahi, et avec qui il voudrait se réconcilier. Le gué prend ici la forme d’un chemin pierreux, celle d’un serpent qui essaie de rompre le monde harmonieux et pacifié qui s’ouvre entre les hommes, la nature et Dieu.

Lutte de Jacob avec l'Ange , Maurice Denis, c.1893. huile sur toile 48 x 36 cm. Collection privée

 

> Retrouvez d'autres oeuvres sur le site imagesbible.com créé par Serge Ceruti

Réagir à cet article

Pour pouvoir publier une réaction, il faut être inscrit.

Envoyer ma réaction

 Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales d’utilisation

Je ne suis pas encore membre !
Je m’inscris