Prier La Vie Le Monde des Religions Le Monde Télérama Le Monde diplomatique Le Huffington Post Courrier international
  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami
  • Partager
  • Classer

Chronique

Quand on n'a que l'amour...

« Quand on n’a que l’amour », disent les poèmes et les chansons, « Nous aurons dans nos mains, ami, le monde entier ! »  Oui, mais c’est quoi l’amour ? A quoi va-t-on le reconnaître ?

Saint Paul, qui fut tout d’abord l’adversaire acharné de Jésus Christ, est devenu son messager le plus passionné. Il a compris le propos de Jésus : « Je suis la Voie, la Vérité, la Vie. » Il a compris que Dieu est amour, que le sens de toute vie humaine est d’apprendre à aimer.

Il décrit dans un texte fameux les dimensions de cet amour, que l’on a parfois nommé “caritas” pour ne pas le confondre avec “éros”.

En prélude, il affirme que si cette qualité divine lui manque, il peut posséder tous les trésors de la terre, avoir les plus grands talents, et jusqu’à la palme du martyre, il n’est que « vide et bruits de cymbales… Si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien » (1 Co 12).

Voici, selon lui, les couleurs de cet amour-là. Voici ce qui permet de l’identifier :

« L’amour a de longues patiences.» Les obstacles et les difficultés peuvent durer, je ne te lâcherai pas. Rien ne peut me décourager de t’aimer. Patience infinie du père de l’enfant prodigue. Il importe peu de tomber… Ce qui compte, c’est de se relever.

« L’amour est bienveillance, il est bonté ; il est disponible. » « Voilà l’essentiel de la Torah et des prophètes : Tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux » (Mt 7, 12).

« L’amour est le contraire de la jalousie. » Celui qui aime vraiment ne s’irrite pas si d’autres sont aimés plus que lui. Il se réjouit du succès d’un concurrent.

« L’amour ne se vante pas, ne plastronne pas, ne se gonfle pas d’orgueil. » La personne qui aime se sait pauvre en amour. Elle ne fait pas étalage de ses talents. Elle ne cherche pas à en imposer. C’est l’autre qu’elle veut mettre en valeur.

« L’amour ne blesse pas. Il ne fait rien de laid. » Devant la femme qui a versé du parfum sur ses pieds, Jésus dira à l’apôtre qui récriminait contre le gâchis : « Laisse-la » (Jn 12, 7).(Autrement dit : Pourquoi faire de la peine à cette femme ?)

« L’amour ne recherche pas son intérêt, il ne cherche pas son bien propre. Il est gratuit, désintéressé. » Le violoncelle qui veut se faire entendre davantage et qui accentue sa partition, n’a pas le souci de l’harmonie de l’ensemble. Pour celui qui aime, les autres deviennent son plus beau souci.

« L’amour ne tient pas compte du mal. Il n’est pas rancunier. Il ne tient pas le registre des offenses. » Il ne clame pas : « J’ai tout noté, je t’aurai au tournant. » Il s’étonne plutôt : « Vous me demandez pardon ? : mais de quoi ? »

« La joie d’aimer, c’est la justice, la Tsadaka, (donner sa vie pour les autres) » Savoir se risquer pour sauver une vie. Dieu se réjouit pour chacun de nos pas gagnés sur la jungle.

« La vérité fait toute sa joie. » L’être qui aime se réjouit de la vérité, d’où qu’elle vienne. Il ne cherche pas à « noyer le poisson » pour être plus tranquille. Si nous aimons quelqu’un, nous le laissons nous dire qui il est, nous ne le trahissons pas avec une fausse image que nous nous faisons de lui. « Amour et vérité se rencontrent », dit le psaume 85.  Aider l’être aimé à trouver la vérité de son être est une belle marque d’amour.

« L’amour couvre tout. Il excuse tout. » On ne reproche pas à l’autre de n’être pas parfait. Jésus « ne jette pas le roseau froissé, il n’éteint pas la mèche fumeuse » (Mt 12, 20). Il respecte nos fragilités.

« L’amour fait toute confiance. Il ne soupçonne pas le mal.» Il croit d’emblée celui qui lui dit qu’il l’aime. « Ta confiance t’a sauvé », dit Jésus aux infirmes qu’Il vient de guérir.

« L’amour espère tout. » L’amour sait qu’il aura le dernier mot. Au-delà des malentendus, des crises, des calomnies, au-delà même de la mort.

« L’amour supporte tout avec constance. Il endure tout. » « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. » Dieu met Sa confiance en l’homme jusqu’au bout. « Soyez comme votre Père, qui fait briller Son soleil sur les méchants comme sur les bons, et qui fait tomber Sa pluie sur les injustes comme sur les justes » (Mt 5, 45).

Nous le voyons bien, dans une telle perspective ce projet est du domaine de l’irréalisable. Mais il est merveilleux d’être si pauvre, lorsqu’on est accompagné de Celui qui est venu sauver l’amour, le guérir de ses blessures. Il ne nous est pas demandé d’être arrivés au but dès le premier jour, mais de marcher en direction d’une étoile. Dieu seul aime à plein temps, c’est Sa nature, comme celle du soleil est d’éclairer et de réchauffer. Son amour est vivant en nous, lorsque nous laissons ses rayons nous traverser.

>> Pour en savoir plus sur Stan Rougier : www.stanrougier.com

> Retrouvez Stan Rougier dasn l'émission "L'amour comme défi", diffusé sur KTO et disponible sur YouTube

Réagir à cet article

Pour pouvoir publier une réaction, il faut être inscrit.

Envoyer ma réaction

 Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales d’utilisation

Je ne suis pas encore membre !
Je m’inscris