Prier La Vie Le Monde des Religions Le Monde Télérama Le Monde diplomatique Le Huffington Post Courrier international
  • Version imprimable
  • Envoyer à un ami
  • Partager
  • Classer

février
  6e dimanche ordinaire
Jour précédent
12 Lv 13,1-2.45-46
Ps 101
1 Co 10,31-11,1
Jour suivant

Commentaire de l’évangile de Jésus-Christ selon saint Marc (1,40-45)

Quel contraste saisissant entre un Christ guérissant un malade par un acte de volonté toute-puissante – « Je le veux, sois purifié ! » – et celui à qui « il n’est plus possible » de circuler librement ! Dans cet apparent conflit entre sa propre volonté et celle des hommes auxquels Jésus se livre, est manifestée son identité la plus profonde. Pleinement inscrit dans le monde et obligé de composer avec ses contrariétés, il est aussi, par le lien unique qui le relie à son Père, porteur du plus grand mystère qui soit : tout homme est destiné à être investi de la puissance divine. Ce secret, qui ne saurait être divulgué qu’à la lumière de la Résurrection, explique son brusque changement d’attitude à l’égard du lépreux : d’abord pris de compassion et plein de douceur à son égard, il est d’une grande sévérité, tournant presque à la colère, lorsqu’il lui ordonne de se taire. Cependant, la fine pointe du trésor caché qu’il transmet peut être dévoilée : aussi Jésus ordonne au lépreux d’aller se montrer à l’autorité religieuse. C’est que selon la Loi de Moïse, le prêtre était seul habilité à reconnaître une guérison qui était alors interprétée comme signe de la puissance de Dieu parmi les hommes…

Psaume 101

Seigneur, entends
ma prière : (...)
Ne me cache pas
ton visage
le jour où je suis
en détresse !
Mes jours s’en vont
en fumée, (...)
mon cœur se dessèche
comme l’herbe fauchée,
j’oublie de manger
mon pain.
à force de crier ma plainte,
ma peau colle à mes os.
Mais toi, Seigneur,
tu es là pour toujours ;
d’âge en âge
on fera mémoire de toi.
Des hauteurs
du sanctuaire,
le Seigneur s’est penché ;
du ciel, il regarde la terre
pour entendre la plainte des captifs et libérer ceux qui devaient mourir.

A tous ceux qui gèlent
de dessous les ponts,
à tous ceux qui fouillent
de dessous les ordures,
à tous ceux qui transpirent
de dessous les fumées,
à tous ceux qui gémissent
de dessous les pansements,
à tous ceux qui mendient
de dessous l’honneur,
à tous ceux qui pleurent
de dessous les linceuls,
à tous les intouchables,
à tous les frappés d’impureté,
veuille bien, Seigneur,
te souvenir et leur dire :
« Venez à moi
et laissez-vous toucher ! »

Frère Irénée

Saint Félix, martyr (mort en 304). Saint Benoît Revelli (vers 900), bénédictin et ermite, qui fut évêque d’Albenga.

Réagir à cette prière

Pour pouvoir publier une réaction, il faut être inscrit.

Envoyer ma réaction

 Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales d’utilisation

Je ne suis pas encore membre !
Je m’inscris