L'Annonciation, prodigieux mystère!

Le jour de l'Annonciation le Fils de Dieu lui-même vient prendre chair de la Vierge Marie! Quelle Merveille!

Texte:

Premier mystère joyeux : L’ANNONCIATION

 

Prière au Père

 

La Parole de Dieu : Galates 4,4-5.                                                                                               Lorsqu’est venue la plénitude des temps, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme et soumis à la loi de Moïse, afin de racheter ceux qui étaient soumis à la Loi,  et pour que nous soyons adoptés comme fils.(Sauf indication contraire, les textes sont dans la traduction officielle liturgique (TOL).)       

 

Prière d’action de grâce :                                                                                                               Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t’offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant,   par le Christ notre Seigneur.                                                                                                                                                  C’est lui qui, pour sauver les hommes, devait naître parmi les hommes ; c’est lui que l’ange annonce à la Vierge Immaculée, et qu’à l’ombre de l’Esprit Saint elle accueille par la foi ; lui qu’elle porte avec tendresse dans sa chair. Il venait accomplir les promesses faites à Israël, combler, et même dépasser, l’espérance des nations.                                                                                                                          C’est par lui que les saints assemblés devant toi adorent ta gloire : à leur hymne de louange laisse-nous joindre notre [prière]. (Préface de la messe de l’Annonciation)

Notre Père

                                                                                  

1 – Le Père intervient dans notre histoire.

 

La Parole de Dieu : Lc 1,26.                                                                                                               L’ange du Seigneur fut envoyé par Dieu … 

 

Méditation :                                                                                                                                              Père infiniment bon, c’est toi qui prends l’initiative d’envoyer ton Fils sur terre. Tu avais créé l’homme à ton image pour vivre avec lui une communion d’amour. Mais à cause du péché originel, il s’est coupé de toi et a perdu ton amitié.  Alors, dans ta miséricorde, tu es venu en aide à tous les hommes, tu as multiplié les alliances avec eux, et tu les as formés par les prophètes dans l’espérance du salut. Et voici « la plénitude des temps », « les temps sont accomplis » (Ga 4,4) : tu nous envoies ton propre Fils pour qu’il soit notre Sauveur. (4) Il vient nous révéler l’immensité de ton amour pour nous (cf. Jn 3,16) ; et il est le nouvel Adam qui répondra parfaitement à ton amour, inaugurant ainsi une humanité nouvelle.                     Ave

 

2 – Jésus va s’incarner dans un « trou » perdu.

 

La Parole de Dieu : Lc 1,26                                                                                               …                       …dans une ville de Galilée, appelée Nazareth

 

Méditation :                                                                                                                                             Père, tu as choisi comme lieu « d’atterrissage » pour ton Fils non pas la ville sainte, Jérusalem, où se trouve ton temple sacré, mais Nazareth, « petite localité de Galilée, à la périphérie de l’empire romain, et aussi à la périphérie d’Israël. » (François, Angelus du 8-12-13)                                                              Ainsi tu manifestes ta profonde humilité, et signifies ta volonté de rejoindre les plus pauvres en Israël, ceux que les « savants » méprisent (Cf. Jn 1,46), « ceux qui demeurent dans les ténèbres et l’ombre de la mort », à cause du péché. (Is 9,1, cité en Mt 4,16, lu à Noël)                                                                 En venant dans cette « Galilée des nations », tu annonces aussi que ton salut est non seulement pour Israël, mais pour tous les hommes ; c’est là que Jésus commencera sa mission, et c’est là qu’il confiera aux apôtres la mission de porter l’Évangile au monde entier (cf. Mt 28,16-20).                                                                                                                                        Ave

 

3 – Dieu a choisi la Vierge Marie

 

La Parole de Dieu : Lc 1,27                                                                                                                       L’ange du Seigneur fut envoyé par Dieu  à une jeune fille vierge accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie

 

Méditation :                                                                                                                                            Avec l’ange nous nous tenons à la porte de ta maison ; nous te contemplons, Marie, toute belle dans la fleur de tes quinze ans ; tu es profondément recueillie dans la prière…                                    L’évangéliste nous dit – et redit – que tu es vierge, soulignant ainsi que tu as choisi de l’être et de le rester, pour être entièrement consacrée au Seigneur.                                                                                                                                             Pourtant tu es accordée en mariage à Joseph ; tu as dû lui faire part de ton choix, et cet « homme juste » (Mt 1,19) a accepté, en t’épousant, de le respecter.                                                                    C’est Dieu qui a mis dans ton cœur ce désir de virginité, afin que tu lui sois toute donnée ; et il la respectera au point de la consacrer dans la conception de son Fils. C’est pourquoi nous continuons à t’appeler avec respect : Vierge Marie.    Ave

 

4 – Marie « comblée-de-grâce »

 

 

La Parole de Dieu : Lc 1,28                                                                                                                 L’ange entra chez elle et dit : «Réjouis-toi(1), comblée-de-grâce(2), le Seigneur est avec toi. »

(1) J’opte pour la traduction de la BJ, à la suite de R.Laurentin et de Benoît XVI (cf. EJ p 46 à 48), nous verrons pourquoi au point suivant. La TOL traduit : « Je te salue ».                                                           (2) La TOL met des traits d’union : c’est le nom que l’ange donne à Marie.              

 

Méditation :                                                                                                                                       Comblée-de-grâce, c’est avec une crainte respectueuse que je te salue, car je suis pécheur ; mais c’est aussi avec une admiration et un amour sans borne pour toi, la toute pure, qui vas devenir la mère de Jésus, et ainsi déjà ma Mère.                                                                                                                     En effet, tu es « comblée de l’amour de Dieu depuis toujours » (3). Avant même la fondation du monde, le Père t’a choisie gratuitement pour être la mère de son divin Fils ; c’est pourquoi il t’a préservée du péché originel dès ta conception immaculée ; et il t’a comblée de son Esprit Saint durant toute ta vie plus que toute autre créature. Ainsi tu brilles par ta sainteté comme l’aurore avant le jour. Que tu es belle, ô Marie, comblée-de-grâce ! (4)   

Ave

 

(3) Benoît XVI, homélie du 8-12-10.           (4) Chaque Ave Maria reprend cette salutation. Cf. son commentaire dans le CEC au n°2676

 

5 – Marie Mère du Sauveur

 

La Parole de Dieu : Lc 1,29-31                                                                                                                    A cette parole, elle fut bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. »

 

Méditation :                                                                                                                                           Vierge Marie, comme il est légitime que tu sois bouleversée par la révélation de cet amour de prédilection de Dieu pour toi ! Tu t’interroges ; l’ange te révèle alors ta vocation : tu vas devenir mère de Jésus, mère du Sauveur ! En effet, tu le sais bien, Jésus signifie « le-Seigneur-sauve » (cf. Mt 1,21). Quelle allégresse tu as dû éprouver en apprenant cette bonne nouvelle : la venue imminente, au milieu de son peuple, du Sauveur promis, et cela par toi. C’est vraiment à juste titre que l’ange t’a saluée en disant : Réjouis-toi !                                    Ave

 

6 – Marie Mère du Messie

 

La Parole de Dieu : Lc 1,32-33                                                                                                            L’ange poursuit : Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin.

 

Méditation :                                                                                                                                           Vierge Marie, lorsque tu as entendu ces paroles de l’ange, ton cœur a dû battre très fort : toi qui t’étais nourrie de la Parole de Dieu, tu y as reconnu, en effet, la promesse que, mille ans auparavant, Dieu avait faite à David de lui donner un descendant, le Roi-Messie, dont le règne durerait toujours. (Cf. 2 S 7,12-16 ) Le temps de la longue attente d’Israël est terminé. Ce Messie vient, et c’est toi que Dieu a choisie pour le mettre au monde ! Jésus sera le Roi-Berger du nouveau peuple de Dieu, son modèle de sainteté (Cf. CEC n°459). Il confèrera son onction, par l’Esprit Saint, à ceux qui croiront en lui, et ils deviendront ainsi les « chrétiens ». (« Messie », « oint », est traduit en grec par « Christ », qui a donné « chrétien ». Cf. CEC n°436 à 440 ; 695)                                                                                                                                      Ave

 

7 -Marie « épouse de l’Esprit Saint »

 

La Parole de Dieu : Lc 1,34-35a                                                                                                            Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre… »

 

Méditation :                                                                                                                                           Vierge Marie, en entendant ces paroles de l’ange, sans doute une crainte sacrée t’a-t-elle saisie, car elles font allusion à la nuée qui couvrait l’arche d’alliance dans le temple, et qui signifiait la présence de Dieu au milieu de son peuple. (Cf. ex 40,35 )                                                                                             Or ce qui était figure dans l’ancien testament va devenir réalité en toi : la gloire de Dieu va descendre sur toi ; toi qui es déjà comblée-de-grâce par l’Esprit Saint depuis ta conception, tu vas recevoir une nouvelle effusion de l’Esprit en vue de ta mission : donner un corps humain au Fils de Dieu !                                                                                                                                                            Tu deviens ainsi « l’épouse fidèle » de l’Esprit Saint (Paul VI, MC n°26 ), et en toi va se réaliser une nouvelle création : celle du nouvel Adam, qui se trouve dès lors « oint par l’Esprit Saint dès le début de son existence humaine. » (CEC n°486)                                                                  Ave

 

8 – Marie Mère du Fils de Dieu.

 

La Parole de Dieu : Lc 1,35b                                                                                                               L’ange conclut : C’est pourquoi celui qui va naître sera saint, et il sera appelé Fils de Dieu.

 

Méditation :                                                                                                                                           Vierge Marie, quand tu as entendu cette révélation de l’ange, tu as dû être stupéfaite. Tu attendais ardemment la venue du Messie promis, et tu connaissais bien les prophéties annonçant la venue de Dieu lui-même au milieu de son peuple (par exemple Malachie 3,1). Or l’ange te révèle que ton fils, Jésus, sera non seulement le Messie, mais aussi le Fils de Dieu, Dieu lui-même fait homme !                                                                                                                                                     Nul plus que toi n’a conscience de la grandeur et de la sainteté de Dieu ; et voilà que le Saint veut se faire enfant en ton sein ! Celui par qui tout a été créé, celui que la terre et le ciel ne peuvent contenir, voilà qu’il veut se faire créature toute petite dans tes entrailles maternelles ! Comment est-ce possible ?                                                                                           Ave

 

9 – Le signe et la foi de Marie

 

La Parole de Dieu : Lc 1,36-37                                                                                                             L’ange ajouta : Or voici que, dans sa vieillesse, Elisabeth, ta parente, a conçu elle aussi  un fils, et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu.         

 

Méditation :                                                                                                                                           Vierge Marie, les révélations de l’ange sont si extraordinaires que, pour confirmer ta foi, il te donne un signe : Elisabeth, qui était stérile, est maintenant enceinte d’un fils,dans sa vieillesse, car rien n’est impossible à Dieu.                                                                                                                                   Cette bonne nouvelle te fait penser aussi à Sara, l’épouse d’Abraham, qui a conçu bien tard Isaac, le fils de la promesse !                                                                                                                                       Dieu est tout-puissant ! La promesse transmise par l’ange, il peut la réaliser. « Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ! »(Jn 11,40)             

Ave

 

10 – Par son fiat, Marie devient Mère de Dieu

 

La Parole de Dieu : Lc 1,38                                                                                                                   Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

 

Méditation :                                                                                                                                       Comblée-de-grâce, tu as dit oui ! Humblement tu offres tout ton être à Dieu, tu te fais la servante du Seigneur. Ainsi va pouvoir enfin se réaliser « le plus grand événement de notre histoire » ! (Benoît XVI) En effet, par ton oui tu deviens « l’épouse du Saint-Esprit » pour enfanter le Fils du Père éternel, dans ton esprit par la foi, et dans ta chair par l’opération du Saint-Esprit. En ton sein « s’unissent le ciel et la terre, le Dieu Créateur et sa créature, et Dieu devient homme ! » (Benoît XVI)                                                                                                                                                      Comme ton Fils est le Fils de Dieu, c’est à juste titre que, depuis le concile d’Éphèse, l’Église émerveillée t’appelle la Théotokos, la Mère de Dieu.                                                                                                  Alors qu’au début de l’humanité Ève avait dit oui au serpent, faisant ainsi œuvre de mort, ton oui à Dieu, Vierge Marie, fait de toi la nouvelle Ève, la Mère du Fils en qui nous devenons fils et filles de Dieu. Tu es Bénie entre toutes les femmes !                                                                                                                « Je te prie, Vierge Sainte : que de cet Esprit qui t’a fait engendrer Jésus, je reçoive moi-même Jésus. Que mon âme reçoive Jésus par cet Esprit qui a fait que ta chair a conçu ce même Jésus. Que j’aime Jésus en cet Esprit dans lequel tu l’adores toi-même comme ton Seigneur, et tu le contemples comme ton Fils. » (Prière de Saint Ildefonse in MC n°26)                   Ave

 

Joseph, le juste époux de la Vierge Marie

 

La Parole de Dieu : Lc 1,27                                                                                                                       Marie était accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph.

 

Méditation :                                                                                                                                         Heureux es-tu, Joseph, d’avoir eu l’honneur et la chance d’être l’époux de Marie, la femme la plus belle et la plus sainte que la terre ait portée !                                                                                                   Dieu t’a choisi pour être son époux parce que tu étais de la maison de David, et parce que tu étais un homme juste (Mt 1,19). En outre il t’a donné, pour remplir ta vocation d’époux, toutes les grâces dont tu avais besoin, heureux es-tu ! Saint Joseph, intercède pour tous les époux de la terre !

 

Prière :                                                                                                                                                        Je te salue, Joseph, fils de David, juste époux de la Vierge Marie, Mère du Christ. Saint Joseph, père nourricier de Jésus, guide nos pas vers celui qui est le vrai pain de vie, amen. (Chapelet à saint Joseph, autorisé par Benoît XV)

 

Doxologie

 

La Parole de Dieu :                                                                                                                              L’ange Gabriel fut envoyé par Dieu (le Père). (Lc 1,26)                                                                       (Jésus) sera appelé Fils de Dieu. (Lc 1,35)                                                                                       L’Esprit Saint viendra sur toi. (Lc 1,35)                              

Gloria

 

Prière finale :                                                                                                                                                          « Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos cœurs : par le message de l’ange, tu nous as fait connaître l’incarnation de ton Fils bien-aimé ; conduis-nous par sa Passion et par sa croix jusqu’à la gloire de la résurrection. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur, » (57) et par l’intercession de la  sainte Vierge Marie, sa Mère et notre Mère. Amen !

 

Chers amis,

Vous pouvez retrouver cette méditation sur mon site: paulsalaun5604.wix.com/misericorde

soit telle quelle, soit enrichie par des textes de Paul VI, saint Jean-Paul II, Benoît XVI, François, le cardinal J.Danielou, le P. R.Laurentin... (Méditation des Mystères joyeux)

 

Réagir à cette prière

Pour pouvoir publier une réaction, il faut être inscrit.

Envoyer ma réaction

 Je reconnais avoir pris connaissance des conditions générales d’utilisation

Je ne suis pas encore membre !
Je m’inscris